ERP : zoom sur les normes incendie du mobilier

Publié le 20/12/2017

Les ERP (établissements recevant du public) sont soumis à des restrictions et des normes de sécurité strictes. Celles-ci visent à proposer un environnement parfaitement sûr, notamment pour anticiper les risques d’incendie et maximiser les chances de survie des occupants. Dans le respect de la réglementation relative aux incendies, il est important de bien choisir son mobilier ERP.

La conformité du gros mobilier de bureau en entreprise

Qu’il s’agisse d’une banque d’accueil, des bureaux, des cloisons modulables ou des espaces de rangement, chaque élément du gros mobilier ERP doit respecter la législation en vigueur.

À savoir : il ne doit pas empêcher l’évacuation des personnes en cas de danger, et doit se composer de matériaux moyennement inflammables, soit de catégorie M3. Cette démarche permet de limiter la vitesse de propagation de l’incendie et la combustion de matières toxiques.

Autre point fondamental : la stabilité du mobilier anti-feu ERP pour éviter une chute sur les employés ou ne pas constituer un obstacle lors de l’évacuation. Les cloisons modulables doivent respecter les mêmes normes de qualité. Pour ce qui est des cloisons fixes (qui ne peuvent pas être déplacées), leur fabrication doit répondre à une réglementation encore plus rigoureuse qui exige une excellente résistance au feu.

Le respect des normes de sécurité et de qualité

Contrairement au mobilier anti-feu ERP, le mobilier de bureau courant, notamment les fauteuils de travail individuels, ne fait l’objet d’aucune réglementation particulière, exception faite dans les salles de conférences et de spectacles :

-          les sièges en rangées sont restreints en nombre ;

-          leur rembourrage doit être conforme à la norme NF D60-013,

-          leur structure doit respecter la catégorie M3 avec des matériaux moyennement inflammables.

Pour ce qui est des installations électriques, plusieurs normes NF entrent en jeu pour les prises de courant, l’équipement annexe sur le mobilier, l’intensité du courant, ainsi que les luminaires et l’éclairage en entreprise. Les luminaires intégrés ou les lampes à LED sont également concernés par l’ensemble de ces normes de qualité et de sécurité.